Localiser avec Google Maps ↓

chargement de la carte - veuillez patienter...

Paris Ouest Séminaires: 49.122422, 1.299133

- Paris Ouest Séminaires

Des projets et des hommes

Découvrez autrement nos maisons avec ce mois-ci l’interview de Jean Remy Casnedi, directeur du Castel Maintenon. Il dévoile pour vous les coulisses de son entreprise et de ses projets.

Le Castel de Maintenon a ouvert en juin 2016. Comment ce projet est-il né ?

Le projet du Castel a tout juste neuf mois d’existence mais il a été initié il y a presque dix ans. La mère du principal actionnaire, Jean Marc de Margerie, venait régulièrement au château de Maintenon, qui est le 2ème le plus visité de la région après Chenonceau. De par son histoire, son emplacement, le golf… il bénéficie d’atouts exceptionnels. Elle a alors appris qu’une partie attenante du terrain était à vendre. Mr De Margerie, à cette période directeur du Concorde Lafayette Porte Maillot, a été convaincu de l’opportunité de lancer ce projet hôtelier. Le programme comportait à l’origine 60 chambres mais au vu du nombre de gros porteurs et d’industries dans la métropole de Chartres tels que Fiabila, Seald’air, de fournisseurs de grandes sociétés internationales…et du potentiel de demandes de l’ouest parisien, nous sommes passés à 80 chambres pour proposer bientôt pratiquement une centaine de chambres. La mise en œuvre a été complexe, entre les appels d’offres et les nombreuses autorisations auprès des collectivités qu’il a fallu obtenir. Deux autres actionnaires ont rejoint Mr De Margerie pour le lancement. Les premiers piliers ont été posés il y a un peu plus de 3 ans. On en compte d’ailleurs jusqu’à 156 car l’Eure s’écoule exactement sous l’hôtel.

Vous avez travaillé à l’hôtel du Lutetia au côté de Jean Marc De Margerie, propriétaire du Castel de Maintenon. Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

J’ai suivi 7 ans de formation à l’école hôtelière de Vatel à Paris. J’ai eu la chance de travailler ensuite au sein de maisons prestigieuses, au Plaza Athénée, au Royal Club Evian, à l’Intercontinental … L’une de mes toutes premières expériences s’est faite au Lutetia avec Jean Marc de Margerie où je suis resté prés de 7 ans à différents postes, des RH au commercial en passant par la réception ou encore l’ensemble de la restauration. J’ai été amené à gérer une clientèle exigeante dont certaines stars avec lesquelles j’envisage d’ailleurs de relayer quelques histoires insolites que l’on pourra découvrir un jour sans doute au sein d’un futur projet d’édition avec nos anciens collègues.
Après les années 2000, j’ai préparé l’ouverture de 3 beaux hôtels à St Rémy de Provence, à Gordes et dans le Lavandou avant de partir à Biarritz pour le lancement d’un nouveau Relais et Châteaux. Puis je suis retourné dans le sud-est pour la Bastide de St Tropez avant d’ouvrir mes deux restaurants. Mon meilleur ami m’a alors engagé comme directeur d’exploitation du Radisson à Cannes avant de me confier la direction générale de deux autres hôtels. Puis j’ai souhaité me rapprocher de Paris pour des raisons familiales et Jean Marc de Margerie m’a invité à le rejoindre pour mettre en œuvre le projet du Castel de Maintenon. Ce sont d’une part des retrouvailles avec lui mais aussi un retour aux sources car toute ma famille est issue de la région de Chartres. Le projet est exaltant et je m’y suis beaucoup investi au côté d’une belle équipe avec laquelle je partage aussi un véritable esprit de famille. Notre slogan « soyez chez nous, chez vous » s’applique aussi bien pour notre clientèle extérieure qu’en interne pour le personnel.

Quels sont les points forts de votre maison ?

Nous avons construit un ensemble qui s’étend aujourd’hui sur plus de 7 000 m2. Situé au cœur du centre-ville, l’hôtel est facilement accessible et proche de la gare. Nos 80 chambres sont toutes très lumineuses et la plupart ouvertes sur le parc du château de Maintenon. Au sein du restaurant, nous avons conçu des espaces modulables, avec une capacité de 100 couverts, une belle terrasse et une carte qui change régulièrement. Au Spa, nous bénéficions d’un partenariat avec une marque qui a fait ses preuves depuis plus de 70 ans, Sothys, que nous présentons au côté d’une créatrice, Carole Geraci. Nous sommes fiers d’accompagner cette start-up lauréate d’Eure et Loir.
Nous avons adapté notre infrastructure pour offrir aux clients un accueil adapté avec par exemple l’aménagement de 60 places de parking sous l’hôtel. La ville de Maintenon bénéficie aussi des retombées de notre installation. Nous participons par exemple à la hausse de fréquentation du château avec plus de 700 entrées vendues en quelques mois et nous nous inscrivons ainsi dans un partenariat bénéfique sur le territoire.

Comment caractérisez-vous votre clientèle ?

Nous avons deux pôles principaux entre les individuels et les séminaires avec une clientèle corporate issue en majeure partie de Maintenon, d’Epernon, de Rambouillet et de Chartres. L’hôtel attire de nombreux parisiens ou de franciliens avec des parcours parfois très atypiques, comme cette semaine, cette famille de cyclistes qui rejoignait la route de St Michel. Aujourd’hui, nous accueillons également Alain Chabbat et Audrey Tautou pour un tournage.
Auprès de cette clientèle diversifiée, nous essayons d’apporter une attention « aux petits soins », parfois aussi pour anticiper des mécontentements en direct et y répondre avant que l’internaute ne prenne la main sur les sites d’avis tel que tripadvisor. Mais le Castel a globalement une bonne notation sur son e-réputation. Nous entretenons les méthodes de l’hôtellerie dite traditionnelle. Aussi souvent que possible, le directeur accueille lui-même ses clients et reste toujours très à l’écoute de leurs demandes.

Pouvez-vous nous donner quelques chiffres clefs sur votre activité ?

Pour notre première année d’exploitation, notre taux d’occupation est de 36 % avec une évolution prévisionnelle d’au moins 10 % à venir sur les prochains mois. Nous avons une répartition d’environ 60 % sur les individuels et 40% sur le corporate. Aujourd’hui, notre prix moyen est de 120 € TTC alors que la concurrence est très offensive au niveau des tarifs notamment sur la zone de Chartres. Nous multiplions aussi les partenariats avec des apporteurs d’affaires comme weekendesk, ventes privées… ou des rapprochements entre professionnels tels que Paris Ouest séminaires.

Quelles sont les clefs du succès de votre travail en réseau avec Paris Ouest Séminaires ?

Nous sommes le plus gros porteur de Paris Ouest mais chaque acteur bénéficie de cette mise en réseau. Le succès que nous rencontrons est dû à la complémentarité des établissements qui ont pour point commun de défendre un esprit très familial. Ces hôtels particuliers ont chacun une âme et de véritables atouts. On y retrouve des jardins privatifs, des bâtisses historiques de différentes époques, avec un château du 13ème siècle, un autre du 15ème siècle ou encore une vue exceptionnelle sur la Seine. Nous avons pour la plupart une offre Spa et des marques associées de grande qualité, un riche éventail au niveau des capacités d’accueil situées entre 20 et 150 personnes. Notre gastronomie est aussi une vraie force. Les organisateurs de séminaires apprécient ces avantages ainsi que l’accompagnement personnalisé que nous leur apportons, qui fait la différence par rapport aux prestations de certaines grandes chaînes.

Quelle démarche intégrez-vous par rapport aux questions de développement durable et aux nouveaux défis de la RSE ?

La clientèle est de plus en plus attentive à la « respectabilité » du produit et globalement à l’écologie. Notre établissement est classé Ecolabel et nous essayons d’être particulièrement vigilant à toutes questions qui contribuent au développement durable, comme notre consommation de linges.
Sur le côté social, nous avons une équipe stable avec 42 emplois. Nous menons une véritable politique d’intégration en s’appuyant notamment sur tout un programme de formation. C’est aussi un travail au quotidien que nous effectuons avec les chefs de service pour intégrer les différents membres du personnel. Ce matin, le chef de cuisine a par exemple organisé une dégustation avec 15 personnes pour expliquer sa démarche, les choix des produits, leur provenance…
Nous proposons une boutique au sein du Castel, « Le Comptoir », pour valoriser les produits locavores issus de notre région ou des produits bios. Notre pain est fabriqué uniquement pour l’hôtel, nos ruches sont élevées dans le champ d’à côté…nous attachons une importance particulière à la carte « fait maison ».

Quels sont les challenges que vous souhaitez relever ?

Après seulement quelques mois d’existence, nous devons continuer à adapter notre produit. Par exemple, sur le corporate, nous avons à combiner plus efficacement qualité et rapidité de l’offre déjeuner d’affaires. Nous cherchons également à progresser sur la fidélisation de cette clientèle. Par ailleurs, des efforts sur la signalétique générale ou l’aménagement du parc sont encore nécessaires.
En parallèle, nous avons lancé de nouvelles perspectives et de nouveaux challenges pour début 2018. Nous préparons l’aménagement de salles de soins supplémentaires car la demande est importante. Nous ouvrons 13 chambres – appartements de plus qui vont être situés dans un bâtiment classé doté d’une façade à l’identique de son origine et des portes des écuries de Mme de Maintenon qui vont être entièrement rénovées.
L’office de tourisme de Maintenon va également être prochainement hébergé au sein du Castel. Cet accueil nous permettra d’ouvrir nos espaces et nos services aux visiteurs de l’office mais aussi de développer des expositions et des synergies entre les deux structures. Ensemble, nous aurons une offre touristique plus complète…